• Le manque de vision de la diplomatie française

    L'Union Européenne dispose d'un budget non consommé de 5 milliards d'euros. La Commission a proposé qu'il soit mis en priorité sur els énergies renouvelables et les infrastructures internet à large bande dasn les zones rurales. Ce choix semble judicieux car il devrait permettre de favoriser le positionnement de l'Euopre sur les énergies renouvelables et assurer une compétitivité des territoires au plan mondial.

    Réaction française (extrait de La Gazette des communes et des départements :
    "Un diplomtate français remet en question l'utilisation de projets à long terme alors que l'Europe a besoin de décision à court terme pour relancer son économie."
    Cette réaction ne vaut guère de mieux que celle de l'Italie qui se plaint de ne pas recevoir de dotation (du fait de son retard dasn ces domaines).

    Alors que le plan de relance de Fillon et les orientations données par le Président de la République favorisent plutôt l'investissement long terme, on peut s'étonner de cette prise de position en contradiction totale avec les choix stratégiques présentés au niveau national. Ceci d'autant plus que les projet de loi Grenelle visent à favosier les énergies faiblement émettrices de CO2 et le plan France numérique 2012 vise à doter l'ensemble du territoire français d'infrastructure haut débit.

    Ensuite nos hommes politiques s'étonnent de la réaction des français face à l'unité européenne ... Encore faudrait-il qu'ils soient cohérents dans leur gestion des dossiers !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :