• Protection du patrimoine et nouvelles technologies

    A l'heure du développement de techniques alternatives de production d'énergie, un sujet plus vaste ressort : l'adaptation de bâtiments historiques aux "nouvelles technologies".

    Prenons l'exemple du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français.
    Dans sa démarche de promotion des énergies renouvelables, dans le cadre d'une opération d'amélioration de l'habitat (OPAH), il a aidé les habitants à présenter des dossiers d'installation de chauffes-eau solaires. Mais le Service départemental de l'architecture et du patrimoine (SDAP), dans les périmètres de protection des monuments historiques, leur a opposé un refus motivé uniquement par des règles de respect des "constructions du Vexin", dont les principes remontent à plus d'un siècle ...

    Si, dans le cas général, il est important de veiller au maitien d'une certaine qualité architecturale dans les espaces reconnu pour leur valeur, il ne faut pas non plus totalement figer les choses. (Qui accepterait de vivre dans un chateau sans sanitaires ? ) Il devrait donc être possible de modifier, sous certaines réserves, des éléments architecturaux afin de permettre l'ussage de nouvelles technologie.

    Alors changeons de mentalité, pour éviter de vivre dans un musée !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :