• Valorisation des filières "techniques" de formation

    Tous les acteurs de l'économie s'accordent pour dire que la relance de l'économie française, comme dans les autres pays, passe par une relance ou déjà un maintien de la production de valeur ajoutée.
    Or, les services à la personne et aux sociétés ainsi que l'artisanat sont certainement les activités les moins délocalisables, comme les activités du BTP (un des volets principaux du plan de relance annoncé par le Président de la République). De plus, alors que le chomage augmente, notamment du fait de la crise, certains de ces secteurs ont toujours du mal à recruter, par manque de personne qualifiées.
    Pourtant, nos hommes (et femmes) politiques, de tous bord, et à commencer par notre Président, continuent de dénigrer les formations associées à ces secteurs.

    Dans le même temps, à force de dénigrement pour ces métiers nécessaires mais "manuels", rares sont ceux qui sont motivés pour s'y engager. Ils préfèrent être au chomage et "toucher les allocs" que "trimer dûr" pour gagner un peu plus.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :